La Mode des Années 50

Histoire de la Mode -

La Mode des Années 50

de lecture - mots

Vous êtes un.e passionné.e des années 50, un.e grand.e nostalgique de ces années mythiques en matière de mode ? Dans cet article, nous vous parlons de passionnés à passionné.e.s, et nous vous livrons tout notre savoir de ces années-là concernant le design de mode. Prenez des notes, préparez-vous ! Les années 50 sont riches, et traversées par de grands bouleversements. Nous parlerons exclusivement de la mode féminine, puisque la mode masculine n'a pas évolué entre les années 40 et 50 ! 

La mode des années 50 est sûrement l'une des plus riches périodes en matière de mode du siècle. En effet, après le traumatisme de la Seconde Guerre Mondiale, et son achèvement, une page de l'Histoire se tourne. Les adolescents veulent alors faire la fête, s'amuser, zoner, danser, se rebeller. On remarque ces intentions dans la mode, qui est devenue tout de suite plus plus colorée, plus fun, et extravagante. Les femmes, qui avaient passé la guerre en portant l'uniforme du travail, voulaient retrouver un peu de leur féminité disparue. Cette époque, c'est l'époque de Christian Dior, de Coco Channel, de Marilyn Monroe, de James Dean, Elvis Presley, et d'Yves Saint-Laurent. Bref, c'est la période du renouveau de la mode, et des créations par excellence. 

Christian Dior a bouleversé la mode des années 50 avec son "New Look". Conception française, le New Look était était une manière audacieuse et glamour d'envisager la mode féminine. Les jupes se mettent à gagner en volume, comme des fleurs, et les bustes étaient rembourrés. Ainsi, on accentuait la petitesse de la taille, et les attributs féminins. Ce New Look s'inspirait de la mode victorienne, en vigueur dans la société un siècle plus tôt. C'était la silhouette victorienne, mais avec des robes plus courtes, plus sexy, tout en restant modestes. Les femmes, dans les années 50, étaient fortement encouragées à rester au foyer. Elles devaient prendre très soin de leur apparence, laquelle reflétait le succès et l'image de leur mari. Avec la fin de la Guerre, et l'arrivée très proche des 30 Glorieuses, l'industrie du vêtement a fait un grand boom économique. Les femmes passaient beaucoup de temps dans les magasins, à la recherche de leur perle rare.  

 De nouvelles matières font leur apparition sur le marché. C'est l'arrivée du polyester, du polyamide et de l'acrylique. Grâce à ces avancées, le prêt-à-porter se démocratise dans les maisons de couture. 

1. Les Robes de 1950 : incarnation du Sex-Appeal et du Glamour

 Les robes des années 1950 sont manifestement plus féminine que celles des années 40. On voit apparaître dans ces années-là la robe de Pin-Up, symbole ultime du sex-appeal et de la glamour attitude. Mais dans les années 50, les robes "rondes" ou robes de swing, sont toujours autant appréciées. Il en va de même pour les robes/jupes crayon, et les robes fourreau. En 1950, on se permet de porter plus d'imprimés sur les robes. Des robes à pois fleurissent sur les femmes, ainsi que des robes à carreaux, des robes à fleurs, et des robes vichy. Parfois même avec des motifs amusants, comme des petites cerises ou des flamands roses. On porte surtout des robes bleues, rouges, et noires, dans les années 50. En été, on préfère le jaune, le rose, le blanc, et le bleu canard. 

La plupart des robes de Pin-Up des années 50 sont des robes sans manches, avec des cols style col de marin, ou des licous (sorte de col roulé fin, qui habille joliment la poitrine et le cou). Mais il existait bien sûr des robes vintage à manches longues, ou à manches courtes, qui souvent s'arrêtaient juste sous le genou. Les jeunes femmes cherchaient plutôt à s'habiller rock'n'roll, avec les robes rockabilly souvent de couleur rouge, noire, et blanche, que l'on connaît. 

A. Les Robes d'Intérieurs des Années 50.

La femme au foyer des années 50 portait des robes d'intérieurs, tout comme les femmes au foyer des années 30 et 40. La silhouette féminine des canons de beauté change un peu. La taille est plus marquée, et la robe est plus ronde, elle forme une sorte de cloche.

La robe est plus longue aussi, elle arrive sous le genou. Les femmes portaient des robes d'intérieurs dont le haut ressemblait à une chemise, avec des boutons sur le devant. Un décolleté modeste, des manches courtes, et une couleur soit unie, soit avec des imprimés. Les robes les plus populaires étaient les robes qui ressemblaient à celles de l'américaine Lucille Ball, dans la série "I love Lucy". La société européenne commence à profondément s'américaniser, dans les années 50. Parfois, les robes pour la maison ressemblaient à celles portées par les domestiques, avec les manchettes blanches, et les cols blancs. C'étaient des robes simples, mais très confortables. Aujourd'hui, on apprécie beaucoup encore ces designs simples mais intemporels des années 50.

 Si vous manquez encore d'inspiration, pensez à ces séries comme Ma Sorcière Bien Aimée, ou les films d'Alfred Hichtcock.

B. Les Robes de Cocktails/Soirées des Années 50.

Les robes de cocktail, ou les robes de soirées des années 50, servaient lors d'occasions spéciales ! Comme lors de dîners importants, de fêtes, de bals, mais aussi de rendez-vous amoureux... Comme la plupart des robes des années 50, celles-ci étaient faites de tissus fins. La soie, le satin, la dentelle, et le coton haut-de-gamme étaient les matières les plus utilisées. Elles sont généralement de couleurs unies, et vives. Le vert émeraude, le bleu saphir, et le rouge rubis étaient à la mode. Pour les cocktails ou les soirées, le noir, couleur élégante par excellence, était de mise. C'est à cette époque que l'on parle de la "petite robe noire". La robe sombre indispensable à avoir dans sa garde robe. On la portait avec des perles claires au cou, et aux oreilles. C'était soit du noir profond, soit du bleu marine. 

 On porte très peu d'ornement lors de soirées, c'était le less is more avant l'heure. La simplicité était le haut raffinement. On se couvrait surtout de paillettes lors de soirées, on voulait briller. Ce qui servait d'accessoire se trouvait dans la coupe même de la robe. Dans les plis du tissus, dans ses drapés. Sur la façon qu'à la traîne d'une robe à glisser sur le sol, sur la finesse des décolletés, comment ils révélaient les épaules... Parfois aussi, on brodait des motifs travaillés sur autour du corsage de la dame, ou sur la jupe de celle-ci. Ce qu'il faut retenir pour avoir un look des années 50 lors de soirées, c'est que le noir est la couleur du sex-appeal, et du raffinement par excellence. Toutes les couleurs sombres apportent du galbe à la silhouette, en plus de vous donner un petit air mystérieux. C'est cliché et stupide, mais très réel. 

Les robes pouvaient être plus volumineuses grâce à l'utilisation de jupons en mousseline par dessous la jupe, ou de jupons en tulle

Robe Charme Crayon Vintage

C. Les Robes Grandes-Tailles des Années 50.

 Vous n'êtes pas sans savoir que la mode a subit beaucoup de changements ces dernières années. La principale consiste à avoir diminué drastiquement le poids souhaité des mannequins dans la mode. Les femmes qui font naturellement du 36/38 recherchent à obtenir une taille 32. C'est caricaturé, mais les standards de beauté ont évolué : du corps sain et naturel de Marilyn Monroe, à celui d'une Kate Moss à 55kg pour 1,70m. On peut totalement être mince de naissance, nous ne sommes pas là pour imposer des jugements de valeurs. Simplement, la mode des époques précédentes imposaient moins aux femmes des régimes stricts. Le thight-gap entres les jambes, c'est représentatif de notre époque. 

Pour cette raison, beaucoup de femmes rondes se ré-approprient la mode des années 50. En particulier la mode Pin-Up. La mode glamour Pin-Up met en avant les courbes féminines en les célébrant, elle ne cherche pas à les cacher. Les robes amples, qui s'arrêtent sous le genou, permettent de se sentir plus à l'aise que dans des skinny jeans

Nous avons donc fait une sélection de robes pour les grandes-tailles : les Wiggle Dress, les robes crayons, et les robes évasées type rockabilly. Faites un tour dans nos articles vintage pour les grandes-taille de femmes.

D. Les Robes des Années 50 pour Vous.

 Les robes vintage des années 50 sont encore très populaires aujourd'hui. Il y a pleins de modèles que vous pourriez porter au quotidien. Ces robes ont ce côté intemporel qui sied à n'importe quel siècle, même en 2020. Les vêtements vintage des années 50 peuvent être bon marché, ou très cher. Si vous voulez acheter en friperie, gardez en tête que les tailles d'avant ne correspondent plus aux tailles modernes. La taille par exemple, se situait souvent juste sous la cage thoracique, et les femmes portaient des soutiens-gorges rembourrés. De sorte que le rapport de mesure entre la poitrine et la taille peuvent être assez aléatoires. Pour ces raisons, il existe aujourd'hui de centaines de créateurs qui s'inspirent des années 50 rétro, s'adaptant aux morphologies modernes. Nous vous invitons à aller faire un tour dans nos articles recommandés plus haut.

Les jupes crayons modernes d'inspiration vintage sont en réalité un peu plus près du corps qu'elles ne l'étaient en 1950. Mais elles ornent si bien les femmes thick ! Alors, pourquoi s'en soucier ? Porter du vrai vintage est assez compliqué, alors n'ayez pas peur de choisir vos articles chez des créateurs actuels. 

 En règle générale, la mode des années 50 va à toutes les femmes. Les robes amples permettent aux femmes rondes de mettre leurs courbes en avant, leur donnant une forme en sablier, tandis que les robes fourreau accentuent la taille fine et les silhouettes longues. Il y en a pour tous les goûts ! Pas étonnant que le vintage soit aussi apprécié.  

E. Les Robes de Mariées des Années 50, Mariage Rockabilly.

 Nous aimons les mariages sur le thème des années 50, et en particulier avec un thème rockabilly ! Les robes de mariées des années 50 étaient de la même longueur que les robes pour prendre le thé, ou les robes de swing rockabilly. Pour les mariages, les robes étaient faites de tulle élégante, pour donner un effet "princesse". Elles comprenaient généralement des manches longues en dentelle. Ce style de robe de mariées est à nouveau populaire aujourd'hui. Comme quoi la mode, c'est un éternel recommencement !

Pour un mariage vintage classique, on vous recommande de choisir du blanc ou de l'ivoire. Mais pour un look plus alternatif, vous pouvez regarder aussi parmi nos robes rockabilly colorées. Les mères des futurs maris ont également besoin d'une robe de mariée vintage !

Collection de Robes Rockabilly

 Les robes actuelles d'inspiration vintage sont un bon compromis, si vous voulez vous unir sous le thème des années 50. Ainsi, vous obtiendrez une robe de meilleure qualité, de nouveaux tissus, et des dimensions qui conviendront davantage à votre morphologie. Ajoutez à la robe des chaussures vintage, un chapeau blanc orné d'un voile et de fleurs, un petit sac, des gants, un jupon en crinoline, et vous serez parfaite ! 

2. Les Jupes et les Hauts des Années 50.

Coupez la moitié inférieure d'une robe, et vous obtenez une robe typique des années 50. Les jupes étaient faites avec des coupes dites "rondes", qui donnaient des jupes circulaires. Ces jupes étaient portées avec des jupons en dessous, afin de donner du volume, et une forme de "fleur". Certaines jupes étaient plissées ou froncées à la taille pour ajouter de la plénitude. Tandis que certaines étaient faites de grandes lignes, taillées en "A". Certaines avaient des rangées de petits plis, on les appelait les "jupes paysannes". Les jupes pouvaient être à imprimés, toujours les mêmes (carreaux, pois, lignes verticales). On pouvait aussi avoir des broderies sur toute la partie inférieure de la jupe. En automne et en hiver, les tissus à carreaux étaient très appréciés. Au printemps et en été, c'étaient davantage les couleurs pastels. De nombreuses jupes étaient équipées de grandes poches cachées, dissimulées dans les plis du tissus. On portait par dessus des chemisiers, et on fixait le tout avec une large ceinture. La ceinture servait à offrir un contraste entre le haut et le bas, et rendre l'ensemble agréable. Les hauts étaient très souvent rentrés dans la jupe. 

A. Les Poodle Skirts.

Les "Poodle Skirt", ou "jupe caniche" en français, étaient ces jupes coupées en un grand cercle. Elles étaient faites de feutre, et elles étaient ornées de motifs mignons et amusants. Des petits chiens, des caniches, des voitures, des téléphones, et même des verres à Martini. C'étaient surtout les enfants et les adolescents qui portaient ce genre d’accoutrement. 

B. Les Jupes Crayons.

Ces jupes très serrées étaient à la mode. Souvent avec une taille haute, elles descendaient jusqu'au milieu du mollet. Les tissus n'étaient pas extensibles à l'époque, ils forçaient donc les femmes à adopter leur marche au peu de place que la jupe crayon leur laissait. Les femmes se sont alors mises à adopter une nouvelle démarche. Les "jupes ondulées" feront leur apparition un peu plus tard, laissant davantage de place et de mouvements pour les jambes. La plupart des jupes crayons étaient de couleur unie, ou bien avec des motifs à carreaux. On les portait généralement avec des vestes de costume du même imprimé que la jupe. Mais elles pouvaient aussi être portées avec un chemisier à manche longue, ou bien un cardigan. 

3. Les Hauts des Années 50.

Les jupes étaient associées à des chemisiers de couleur claire. Souvent blancs, dans des tons pastels, ou à rayures verticales. Ces chemisiers étaient souvent ornés de cols pointus classiques, ou bien des col Claudine. Les couleurs les plus répandues étaient le blanc, le bleu pastel ou canard, et le noir. En été, on portait beaucoup de chemisiers à motif vichy. La longueur des manches allaient de sans-manches carrément en été, à des manches courtes bouffantes, à des manches 3/4, aux manches longues avec un revers au poignet. 

 A. Les Knits-Tops, ou Hauts en Tricots.

Les hauts en tricot était une alternative aux chemisiers sur-mesure. Ils ressemblaient à des pulls à manches courtes, avec une rangée de boutons sur le devant. Les knits avaient des cols simples, classiques, ou bien des cols de marin. Ils étaient généralement portés par dessus une jupe ou un pantalon. Ils étaient courts, s'arrêtant avant les hanches. Avec des manches dolman. Dans les années 50, porter un foulard avec ce genre de knits était très chic ! Le tout était de faire accorder son foulard avec son knit. 

B. Les pulls et les vestes des années 50.

 Les pulls et les vestes (les manteaux aussi) des femmes des années 50 sont devenus plus résistants, grâce aux nouvelles matières ayant fait leur apparition sur le marché. Notamment grâce aux nouveaux matériaux synthétiques. La coupe chez les femmes s'est également resserrée, afin de souligner la taille de guêpe. 

C. Les Gilets/Pulls/Cardigans/etc.

On portait aussi en hiver de gros pulls en tricot, et des cardigans à manches longues boutonnés. Le port de matières texturées était très à la mode dans les années 50. On aimait alors tout ce qui était expressif, comme le tricot, le tweed, ou les matières douces. Dans les années 50, on favorisait davantage l’élégance de la silhouette que le confort dans ses vêtements. 

Alors que les chandails étaient légers et fins, les manteaux étaient très gros et volumineux. Les manteaux d'hiver devaient s'adapter aux jupes et aux robes. Ils étaient donc très longs, mais tout en conservant la ligne épurée de la silhouette de la femme des années 50. En hiver, on portait des gilets faits de laine, de poil de chameau, de molleton, de tweed, de fourrure, et de cachemire. 

D. Les Manteaux.

 Les "manteaux de swing", ou "manteaux de princesse", avaient cette particularité d'épouser la nouvelle silhouette des femmes, en exagérant la forme. Le manteau prenait alors la forme d'un sablier. Les boutons sur le devant étaient surdimensionnés, et les manteaux avaient de larges cols en fourrure. Le manteau serré à la taille et évasé sur les bords, épousait la robe/jupe de swing qui se trouvait en dessous. 

Le trench coat a continué à être porté dans les années 50. On le portait avec une ceinture très enveloppante, et des revers très larges. 

On trouvait aussi des manteaux courts, appelés "box-coat". Ils avaient en longueur la moitié de celui des manteaux longs. Ces manteaux étaient aussi larges, et rendaient un effet spectaculaire lorsqu'ils étaient portés avec des jupes crayons. 

Les vestes courtes étaient un style assez moderne, en 1950. Il y avait aussi des vestes qui allaient de pair avec des jupes, même tissus, même motif, même imprimé. On trouvait différentes vestes, telles que la parka, le bomber en cuir, l'imperméable. C'étaient des alternatives chaudes pour l'automne et l'hiver. 

Mais il y avait davantage de vestes qui descendaient après les hanches. Ce genre de vestes se nouaient toujours à la taille avec une grosse ceinture. Souvent, elles comprenaient aussi des cols en fourrure, les revers de manches pouvaient être aussi en fourrure. Avec sur le côté latéral, deux grandes poches, à gauche et à droite. Plus tard, la veste courte a été adoptée par les hommes, en particulier par les motards. Le fameux style "loubard". On mettra dans ces années-là la mode masculine tendance pour les femmes aussi, mais dans des couleurs douces, ou avec des motifs écossais. Si certaines femmes adopteront pour le blouson en cuir, d'autres le porteront en soie rose. 

4. Les pantalons pour femmes des années 50.

A. Les Pantalons et Jeans des Années 50 : Taille Haute, Jambes Larges.

 Le pantalon rétro de la femme des années 50 se décale sous plusieurs formes. Dans les premières années de la décennie, le pantalon des années 40 (taille haute, jambes larges) était toujours celui qui était le plus porté. Plus tard, c'est le pantalon cigarette qui sera le plus à la mode. Avec sa taille haute, et sa coupe skinny qui met les hanches en valeur, se finissant juste sous la cheville. Les pantalons de corsaire aussi, ou "capri", s'arrêtant à mi-mollet, était très portés. Ce genre de pantalon de corsaire, avec des motifs léopards, faisait très jeune et rockabilly/Pin-Up.

Les jeans vintage en denim bleu foncé des années 1950 étaient assez près du corps. On portait aussi la salopette, pour un look décontracté. 

5. Les chaussures pour femmes des années 50.

A. Les Talons, les Chaussures Plates, Chaussures de Selle.

En 1950, la mode change un peu pour les souliers des dames. En plus des traditionnelles chaussures à selle bicolores des femmes d'avant, les femmes des années 50 avaient des escarpins à talons, des mules, des ballerines, des mocassins, des sandales, des chaussures de tennis...  Et la spectaculaire paire de talons aiguilles

Les chaussures vintage des années 50 ont la particularité d'être des intemporels. Vous pouvez toujours acheter du vrai vintage, mais si vous ne trouvez pas de chaussures à votre taille, préférez de prendre des nouvelles chaussures. Les chaussures à talons à bouts ouverts sont très jolis et appréciés dans les cercles vintage. Pour les Pin-Up modernes et Rockabilly, vous pouvez choisir des chaussures à plateforme, ou des Oxford bicolores à talons compensés.

6. Les accessoires pour femmes des années 50.

 A. Les Ombrelles, les Écharpes, les Ceintures, les Gants... Liste.

L'un des moyens les plus simples de mettre du peps à une tenue est d'utiliser des accessoires des années 50. Du haut vers le bas, voici les accessoires de mode les plus courants des années 1950 :

  • Les Chapeaux : petits, grands, chapeaux de soleil...
  • Accessoires pour les Cheveux : pinces à cheveux, bandana, foulard, broche (pour les soirées)
  • Les Gants : une Lady ne sortait jamais sans ses gants ! Les gants vintage sont souvent courts, s'arrêtant au poignet, et dans des tissus fins (dentelle, etc...)
  • Les Ceintures : choisissez-les grosses et larges, noires ou marrons
  • Les Sacs/Les Portes-Monnaies : dans des matières vintage et solides 
  • Les Bijoux : des perles, des broches, des colliers, des boucles d'oreilles, une Bague Religieuse
  • Les Lunettes de Soleil : grosses et vintage, avec des formes rigolotes (style Lolita, en forme de cœur, etc) 
  • Les Ombrelles : sur la plage ou pour les jours de pluies, les ombrelles sont l'accessoire parfait !
  • Maquillage : nous allons vous en parler juste en dessous.
  • Décoration : de jolis coussins vintage: Coin Coussin

7. Tutoriel Authentique : Se Maquiller Comme dans les Années 50.

 Avec aux États-Unis le Baby Boom, et le nombre importants des femmes qui commencent à devenir salariées en 1950, l'économie s'est mieux portée. Avec le développement économique, la société changeait, les normes aussi. 

En 1950, l'industrie du cosmétique a explosé, les marques de la grande distribution prenant peu à peu la place des anciens commerçants de maquillage locaux. La façon de se maquiller des années 50 reflètent le changement d'attitude chez les femmes. Nous ne sommes plus dans le maquillage raffiné des années 40 et 30 : les femmes portent un maquillage simple et épuré, dit, "de jour". Et quand elle ne travaille pas, elle porte un maquillage très coloré, très expressif. 

 Il faut se mettre dans la peau de la population des années 50. Tout paraissait neuf, brillant, nouveau : de nouvelles voitures un peu partout, de nouveaux appareils électroménagers, de nouvelles demeures en banlieue, et un nouveau style vestimentaire aussi - tous conçus de manière à exacerber la féminité, dans toute sa splendeur. Les vêtements rejoignent de plus en plus la sophistication des vêtements victoriens

 Alors que dans les années 40, le maquillage se voulait très raffiné, subtil, et léger - le maquillage typique des années 50 est plus excentrique, joyeux, affirmé. Les femmes utilisent de nouvelles couleurs dans les années 50, et on exagère plus les traits de maquillage pour créer une architecture peaufinée

A. Le matériel dont vous allez avoir besoin :

Nous nous concentrons essentiellement sur le maquillage de tous les jours que les femmes portaient. Il existe des tutoriels sur YouTube concernant le milieu du vintage Hollywoodien des années 50, Pin-Up ou Rockabilly, mais ce sont souvent des maquillages lourds et somptueux que les femmes ne portaient qu'en de rares occasions. Ils ont certainement leur place dans l'histoire du maquillage, mais 99% des femmes ne portaient pas ce genre de maquillage au quotidien.

  • Fond de teint & poudre : une nuance légèrement plus bronzée que votre teinte naturelle, et la poudre un peu rosée
  •  Rouge à lèvres : Rouge crème ou rose clair ; vous pouvez aussi prendre du fard à joues rose
  • Crayon à sourcils : une teinte naturelle ou légèrement plus foncée que votre teinte de cheveux 
  • Fard à paupières ; choisissez des teintes qui feront ressortir vos robes et la couleur de vos accessoires 
  • Mascara ; pour avoir des grands yeux de poupée
  • Rouge à lèvres ; rose, corail, rouge 

Préférez des teintes claires et fraîches pour la journée, des teintes sombres et profondes pour le soir.

 

8. Conclusion. 

La Mode des Années 50 a été particulièrement étoffée concernant la mode féminine. Comme l'Occident entrait dans un boom économique, avec le pouvoir d'achat qui explosait, et les nouvelles technologies à porter de main : la mode change elle aussi, forcément. Les couleurs se font plus vives et joyeuses, c'est la fin de la Guerre, hourra ! Partout on sent le renouveau et la fraîcheur des promesses du lendemain. Si vous voulez adoptez un look vintage facile des années 50, voici notre sélection dans les robes crayon qui conviendrait parfaitement à votre choix.

Collection de Robes Crayon


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.