La Mode Des Années 20

Histoire de la Mode -

La Mode Des Années 20

de lecture - mots

Le vintage et le rétro ont le vent en poupe. Pourtant, ce retour aux anciennes modes n'est que superficiel si on ne creuse pas l'Histoire pour en comprendre ses sources. Vous êtes un amoureux du Vintage, et de la mode des années 20 ? Ici nous vous exposons tous les codes vestimentaires des années 1920, en décortiquant chaque tissus, chaque matière... chaque recherche esthétique. 

mode années 20

1918. Le monde, tout juste sorti de la Première Guerre Mondiale, est encore sous le choc. « Plus jamais ça ! », telle est la devise des années folles. Connues pour être l'ère du divertissement et des interdits, ces années favorisent la révolution socio-culturelle qui se met en marche. Tous les secteurs vont s'en retrouver touchés, en particulier celui de la mode.


Une chose est frappante dans l'univers de la mode antérieur aux années 60 ; la fréquence à laquelle les hommes (et les femmes) changeaient de tenues par jour ! En effet, dans une journée, il était de coutume de porter plusieurs tenues adaptées pour chaque moment de la journée (une tenue pour le petit-déjeuner, une pour le déjeuner, une autre l'après-midi, et encore une pour l'heure du thé, une dernière pour le soir). Pour chaque type d'occasions, il existait un vêtement adapté et requis. Ajoutons à cette coquetterie accentuée certains paramètres variables tel que le genre, la classe sociale, ou la profession : on obtenait alors une garde-robe incroyablement riche et diversifiée !

 

1. Les Vêtements des Femmes dans les Années 20.

A. Dans l'intimité du foyer, de belles robes simples et pratiques.

mode années 20 robes intérieur

À la maison, on privilégiait d'abord le confort. La ménagère des années 20 portait alors quotidiennement une robe en coton, avec des bas ou des collants noirs épais, et des chaussures Oxfords à petits talons (quand ça n'était pas des chaussons rayés). Les robes étaient de couleurs vives, avec des motifs à carreaux, à rayures, ou avec des couleurs unies. Souvent avec un petit col rond, le col Claudine. Des broderies délicates ornaient les cols et les manches des habits, quand ça n'était pas de la dentelle fine.

Les robes de chambre et les tabliers étaient taillés dans des tissus suffisamment solides pour résister aux aléas des tâches ménagères. Les aspirateurs, les machines à laver, et les fers à repasser venaient tout juste d'arriver sur le marché économique. Pour les foyers les plus modestes, la robe de coton était la seule tenue d'intérieur. On pouvait également porter des tuniques légères et confortables en été, parfois brodées, avec des manches courtes à volants. On portait des sortes de débardeurs longs sous les robes, disons des tuniques ; lesquelles descendaient jusqu'aux genoux.

 B. Une recherche d’élégance : les tenues de ville.

mode années 20 tenues de villes femmes

Les tâches ménagères achevées, il était temps pour les femmes d'aller faire quelques courses, pendant que leur mari était au travail (et oui, ça n'était pas très drôle les années 20 pour les femmes). C'était l'occasion de porter fièrement sa tenue de ville en public. On choisissait alors dans la collection des jupes, un chemisier et un pull, associés à une paire de chaussures Oxfords, ou de délicates Mary Jane. Les couleurs des vêtements étaient volontairement ternes et terreux : du noir, du bleu marine, du brun, du beige, ou du kaki. Ainsi, les tenues se fondaient aisément dans le décor (c'est bien évident plus une question de moyens financiers et de savoir-faire technique).

Parallèlement, les campagnards et les habitants des littoraux, eux, préféraient plutôt porter des couleurs vives et éclatantes. Majoritairement du blanc en été ou du jaune, du rouge, du bleu et du gris clair le reste de l'année. Ces différences culturelles géographiques entre la ville et la campagne étaient beaucoup plus prononcées en Europe qu'aux États-Unis. Les Américains aimaient désobéir aux dictas de la mode, et ils portaient la couleur qui leur convenait le mieux à n'importe quel moment, en accord avec leurs goûts personnels. On ajoute donc de la couleur à son dressing rétro !

 C. Les femmes ouvrières : composer avec un quotidien rude.

mode années 20 tenues de travail femmes

Dans les années 1920, certains métiers ont des étiquettes collés à leur front où il est écrit en lettres dorées « métiers pour femmes ». Les enseignantes, les secrétaires, les journalistes, et les standardistes sont les métiers typiques prisés par les femmes à l'époque. Au travail, on retrouvait aussi un code vestimentaire imposé. Les femmes portaient des robes de soie, ou bien de jolis ensembles professionnels avec une jupe et un chemisier. Elles se devaient également de porter un couvre-chef (comme des chapeaux), des gants (de dentelle ou non), et des sacs à main assortis. Ces accessoires permettaient aux femmes de "lustrer" leur apparence, en la perfectionnant afin de tout assortir. Les vêtements pouvaient comporter des poches latérales

 Même lorsqu'elles sont ouvrières et travailleuses à l'usine, ces jeunes femmes des années 20 prenaient le temps d'être coquettes. En témoigne la photo ci-dessus. Les ouvrières pouvait porter en été une robe à motif vichy, robe très prisée à l'époque, avec une encolure blanche, une blouse, et une ceinture de cuir noire afin de marquer la taille haute. L'avantage de ces tenues, c'était qu'elles allaient parfaitement à toutes les morphologies. Pour voir les femmes porter le tailleur au travail, il faudra attendre les années 50 avec l'influence de Coco Channel

D. La fantaisie et les ornements des chapeaux.

Il existait des chapeaux que l'on portait exclusivement en été (faits de paille tissée, ou de coton) et des chapeaux que l'on portait exclusivement en automne ou en hiver (les chapeaux-cloche en feutre, cousus à la main) dans des coloris différents. Les tendances en matière de chapeaux comprenaient aussi le turban pour l'après-midi ou les soirées, les bérets pour les jeunes femmes ; et les chapeaux de plage à bords larges, pour les garden parties. Le chapeau féminin le plus emblématique des années 20 est le chapeau-cloche, nommé ainsi car en raison de sa forme de petite couronne ronde.

Les chapeaux, bien que moins décorés que pendant les décennies précédentes, restaient tout de même élégants et raffinés. Les ornements étaient alors le plus souvent des nœuds papillons, des rubans, des fleurs, etc. La mode féminine des années 20 pouvaient permettre beaucoup plus de fantaisie concernant les chapeaux. Une occasion pour les femmes d'exprimer leur créativité et leur originalité. On portait les chapeaux avec une petite pochette assortie (l'ancêtre du sac-à-main). Il y avait en général un large choix disponible. On trouvait encore à l'époque pas mal d'artisans chapeliers. 

Pour faire le ménage, les femmes pouvaient porter un foulard ou un bandeau autour de leur cheveux, afin de les protéger de la poussière et de ne pas être dérangées par quelques mèches rebelles. 

mode années 20 chapeaux femmes

E. Welcome to the Tea Party !

Pendant cette époque, la principale activité sociale des femmes était les tea parties organisées avec leurs amies. En effet, une majorité de femmes restaient encore au foyer toute la journée. Le cercle social se composait alors par les voisins, les amis, ou de la famille. La robe de thé était très sophistiquée et féminine. C'était un peu l'occasion de se mettre sur son trente-et-un.

En été, on portait de belles robes blanches un peu bohème (bohème des années 20) séduisantes, légères du moins, tandis que pendant les autres saisons on favorisait les tons pastels pour le thé. On portait également beaucoup de bijoux (collier de perles nacrées, sautoir), afin de mettre en valeur le cou ou les poignets. Faites attention si vous allez chercher vos robes de thé dans du vrai vintage, la taille standard de l'époque ne correspond pas du tout aux normes d'aujourd'hui. Les robes se fermaient avec des boutons verticaux sur le devant (ou à l'arrière). 

mode années 20 robes de thé

On portait des escarpins ou des talons à lanières lors de ces occasions. Les bas étaient transparents ou de couleurs assorties à la robe, tout comme les gants, qui eux aussi étaient choisis avec soin, et que l'on enlevait pour manger.

 

F. Les tenues universitaires : les filles vont à l'école ! 

Loin de leurs parents, les filles portaient des vêtements moins apprêtés, elles se concentraient sur le fait d'étudier. Jupe patineuse imprimée et élastique, uniformes, pulls, gilets universitaires, chaussettes… Le tout en tricot, pour la facilité du nettoyage, parfois remplacé par un cardigan ou un shirt manches longues. Quant aux chaussures, les Oxfords bicolores noires et blanches et les escarpins étaient à la mode, ainsi que les sandales en satin assez tape-à-l’œil. En hiver, rien ne valait un bon manteau en fourrure de raton laveur (et oui, pas très vegan l'époque !), porté par les femmes comme les par les hommes !

mode années 20 tenues universitaires femmes

Ainsi vêtue, les femmes étaient très mignonnes, avec des petites bottines en daim, ou en simili cuir. Vous pouvez aussi porter des Derbies, des ballerines ou des mocassins, qui donnent un air très académique. De surcroît, ces souliers sont encore très à la mode aujourd'hui. Il ne sera donc pas difficile lors d'une journée de shopping d'en trouver ! On portait la jupe en taille haute. Les établissements qui exigeaient le port d'uniforme imposait à leurs élèves de porter une sorte de tunique stricte, souvent bleue foncée en France.

 

G. Les tenues de sport, innover avec le plus populaire de l'époque : le tennis. 

Le tennis était le sport le plus populaire chez les femmes en 1920. C’est donc tout naturellement que la mode s'en fut inspirée. En effet, l'une des icônes de la mode du début des années 20 était la championne de tennis Suzanne Lenglen. Ses tenues ont inspiré en masse les jeunes filles. Elles sont devenues si populaires qu’elles étaient même portées lors des sorties au restaurant ou pendant lors d'un cocktail arrosé.

D'où la fameuse robe de cocktail. Les tenues étaient composées d'une jupe patineuse (ou jupe de tennis), d'un chemisier à manches longues et d'un gilet ou d'un pull en tricot. Dire que les femmes porteront un siècle plus tard des leggings, des baskets ou un jogging, et des jean slim au quotidien ! On était loin des tenues pratiques de sport pour les femmes en ces années-là. En 1920, on imposait aux femmes de faire du sport en jupe, car le prêt-à-porter n'existant pas encore - et la féminité se devait de résister à toute épreuve. 

mode années 20 tenues de sport femmes

H. Le glamour et les strass des robes de soirées : charme nocturne.

À l’époque, on aimait sortir se déhancher et danser le Charleston dans les clubs de jazz. C'est l'époque des vinyles, de la jeunesse rebelle, et des influences afro-américaines dans l'univers de la musique... Le Charleston a donné son nom a la magnifique robe longue sexy Charleston (Aussi appelée robe flapper.) Avec sa coupe droite, ses sequins et ses paillettes, les jeunes femmes les portaient avec un carré très court. C'était la Rébellion de l'époque, cette coupe un peu masculine, rebelle, "mal coiffée".

collection de robes charleston

Véritables symboles glamour de l’époque, les robes du soir étaient faites de matières fines comme en soie, en mousseline, en taffetas ou en velours léger. Certaines de ces robes étaient ornées de franges décoratives ou de paillettes métallisées. Avec ces robes on portait des talons hauts, des bas avec la couture apparente à l'arrière, plusieurs bijoux et des ornements pour les cheveux (lesquels étaient essentiels pour la perfection de la tenue de soirée.)

Des accessoires tels que des gants longs, un éventail, un châle ou un boa à Plume, un porte-cigarette et un sac à main étaient tout autant des ajouts glamour, et ils ont contribué a créer l'emblème de la Pin Up. Le film Gatsby Le Magnifique illustre bien le type de tenues que pouvaient porter les femmes aux soirées des années folles. Tout comme la série Peaky Blinders. Les robes bustier sans manches, les robes moulantes ou les dénudés apparaîtront dans la décennie suivante. Les bretelles des robes étaient de grosses bretelles. Dans les années 30, la robe de soirée typique deviendra plus cintrée. Ne surtout pas oublier ses escarpins !

collection d'accessoires charleston

Toute la mode d'après sera influencée par cette période. Marlène Dietrich, Marilyn Monroe, Brigitte Bardot... Autant d'actrices et de modèles incroyablement riches et inspirants pour l'époque. 

Dans le milieu du Vintage, on trouve beaucoup de ces robes en version Grande taille. Vous aurez peut-être du mal à trouver la Taille M ! Par contre si vous trouvez une robe, elle ne pourra pas être zippée. En effet, la fermeture éclair arrivera dans les décennies suivantes !

Ne portez surtout rien d'asymétrique, l'asymétrie dans un vêtement est très moderne. 

I. Les vêtements de voyages et les premiers maillots de bains.

Dans les Années 1920, les voyages étaient une véritable épreuve, surtout pour s'habiller. Les voitures étaient poussiéreuses, les trains d'une chaleur accablante, les bus bondés de monde. Porter des tenues de voyage basiques se faisait dans un but pratique. De simples ensembles, composés d'un manteau robuste, d'un chapeau confortable, de gants en cuir, d'un sac à main ou de bagages en cuir, de chaussures à talons bas faisaient amplement l'affaire. Les couleurs, gris terne, brun et bleu, étaient les moins salissantes.

Mot d'ordre pendant le trajet : être décontractée ! Les matériaux qui se froissent, comme le lin et le coton, étaient évités. On préférait le tricot, la laine ou les mélanges de coton robustes. Les T-shirts comme on les connaît n'existaient pas encore. Au contraire, si on voyageait l'hiver, on n'oubliait pas son pull à motif jacquard, son pull en maille et sa parka pour ne pas s'enrhumer. Et attention ! À cette époque, il n'y avait que les prostituées qui portaient des manteaux de fourrure à motif léopard... Afin d'être davantage remarquées. Le motif va néanmoins se démocratiser auprès des femmes dans les décennies qui vont suivre. 

mode années 20 maillots de bains

Une fois arrivée à destination, on s'habillait de manière confortable. Les femmes portaient des robes blanches ou bleues sur le thème de la marine. À la fin des années 1920, les classes supérieures commençaient à porter un ensemble appelé "pyjama de plage" parfois rayé, style marinière. Confectionné d’un pantalon à jambes larges, parfois ornés d’imprimés asiatiques, il est porté avec un haut ou une veste style kimono. C'est l'une des rares fois où les femmes avaient le droit de porter un pantalon sans que l'on fasse des remarques. À la plage, les femmes portaient aussi de ravissants maillots de bains une pièce. Ces pièces vintage reviennent beaucoup dans le rétro moderne. Sinon, les maillots ressemblaient simplement à des shorts. Ils collaient à la peau comme des leggings. Nous parlerons dans un autre article des sous-vêtements, et de la lingerie féminine. Les femmes portaient des sandales à la plage. 

Les hommes, habillés plus simplement, gardaient leur pantalon et leur veste habituelle lors des déplacements. 

 

2. Les Vêtements des Hommes dans les Années 20. 

mode années 20 costume hommes

Les messieurs des années 20 s'habillaient davantage pour aller travailler que pour se faire remarquer lors de grandes occasions, à l'inverse des femmes. Les hommes de la classe supérieure s'habillaient avec les plus beaux costumes, les hommes d'affaires de la classe moyenne portaient des costumes similaires mais moins chers et les hommes de la classe ouvrière portaient des vêtements d'ouvriers. En dehors du travail, les hommes portaient des vêtements de sport décontractés le week-end.

 

A. Les costumes d'hommes d'affaires.

Un homme d'affaires portait un costume 3 pièces au bureau. On en trouvait toute une collection, dans les années 1920. Il le portait aussi lors d'apéritifs dînatoires, ou pendant les fêtes. Il n'était pas soumis aux multiples changements de vêtements comme l'étaient les femmes. Le type de costume changeait en fonction de son ancienneté, et en fonction des saisons. Les hommes qui occupaient des postes de haut niveau portaient un smoking avec un gilet croisé (aussi appelé veston) et une cravate, accompagnée d'un manteau coupé, et d'un pantalon à rayures.

mode années 20 costume 3 pièces hommes

Tous les autres hommes s'habillaient avec des costumes aussi coûteux qu'ils pouvaient se le permettre. On favorisait les tissus de qualité. En général, un homme avait 3 ou 4 costumes qu'il portait pendant la semaine, en changeant de chemise chaque jour. Les costumes de travail étaient achetés avec un pantalon en supplément, car ils s'usaient plus vite que les manteaux et les gilets. Les chemises étaient rayées et disposaient de cols blancs détachables. Les accessoires comprenaient une cravate ou un nœud papillon à rayures larges, à petits pois, en cachemire. Ils étaient d’ordinaire assortis à la poche de poitrine du smoking. Pour imiter les pantalons des hommes des années 1920, ne choisissez surtout pas des pantalons type chino ou skinny. Il faut choisir des pantalons larges et à taille haute.

Les hommes portaient des chapeaux en dehors de la maison, tout comme les femmes, bien que les hommes les aient toujours retirés en intérieur (les femmes, pas obligatoirement). Les chapeaux en feutre pour hommes les plus populaires étaient les chapeaux melon ronds, les chapeaux Derby, ainsi que les chapeaux Homburg comprenant un pli central dans le galbe de leur calotte, ou encore les chapeaux Fedora. Un chapeau n'avait pas besoin d'être assorti à un costume mais il ne devait pas non plus se démarquer de celui-ci (sans jurer). Les couleurs les plus classiques en choix de chapeaux étaient le gris, le noir et le brun.

Les vestes devaient être accordées au pantalon, dans des tailles classiques

B. Les costumes de Peaky Blinders, gangsters des années folles.

Les Gangsters et les contrebandiers notoires des années 20 portaient eux aussi des costumes 3 pièces dont la qualité était déterminée par leur richesse.

Certains Gangsters aisés étaient connus pour porter des guêtres blanches sur leurs bottines, comme le faisaient les hommes au tout début du vingtième siècle. Les cannes et les parapluies servaient d'accessoires aux hommes, cela leur permettait de démontrer au monde l'étendue de leur richesse (plus le bonhomme était riche, plus luxueux étaient ses accessoires). Les jeunes Gangsters portaient tous les costumes qu'ils pouvaient se procurer, car le costume a toujours représenté dans l'imaginaire collectif la réussite. La série Peaky Blinders illustre bien l'image romancée que l'on se fait des criminels de l'époque. Choisissez une gamme de couleur terreuse pour votre garde-robe : camel, brun, ou gris. Essayez d'accorder tous vos accessoires autour du camaïeu de la couleur de base que vous aurez choisi. 

C. Les vêtements d'été pour homme des années 20.

En été, le traditionnel costume où l'on portait des pulls en laine tenait trop chaud. Les hommes se tournaient donc vers des costumes en flanelle légère, en seersucker rayé ou en lin. Il y eu quelques années où les couleurs pastel étaient populaires chez la gente masculine, tout comme le costume rose que Gatsby portait (cf : le film Gatsby Le Magnifique). Le blanc, l’ivoire, l’écru et le beige étaient les couleurs les plus portées. Certains hommes associaient un pantalon blanc à leur blazer bleu à double boutonnage pour un look style yachting/nautique.

mode années 20 été hommes

Les musiciens et les étudiants portaient des blazers à larges rayures avec des pantalons blancs l'été. Ce look a été popularisé par les chanteurs du quatuor Barber Shop, les pianistes de Ragtime et les vendeurs ambulants.

D. S'habiller pour le travail manuel : les ouvriers.

Les agriculteurs, les sidérurgistes, les mineurs et les cheminots avaient tous un uniforme réglementaire, et chaque corps de métiers comportait un code vestimentaire distinctif.  Pour les postes de travail manuel, la tenue standard était une salopette en toile ou en jeans robustes. On trouvait aussi des combinaisons avec chemise à carreaux et boots de cuir résistantes à lacets.

Par des temps plus frais, les travailleurs portaient un imperméable ou un ciré et un manteau marron doublé de fourrure, ce qui les protégeaient des intempéries. Le travail manuel était très dur car très physique. Dans les années 1920, le travail était extrêmement compliqué et peu lucratif, même si certains progrès ont été réalisés à l'époque pour en améliorer les conditions et augmenter les congés payés (voir les romans de Jack London sur le sujet notamment, qui dénonçait les conditions précaires des employés). Les vêtements de travail étaient alors très vite usés et devaient être vite réparés, ou bien ils étaient remplacés fréquemment. Ils s'abîmaient autant au travail que dans les vestiaires.

mode années 20 tenue ouvriers

Le chapeau typique de la plupart des hommes de la classe ouvrière était la casquette gavroche, également appelée casquette à 8 panneaux, ou un béret tout simplement. Cette casquette est douce, large, bouffante, faite de laine ou de tweed généralement. 

Pour les hommes souhaitant porter un Tee Shirt imitant les coupes d'avant, les polos Hilfiger s'inspirent de cet aspect Vintage des décennies antérieures. Et oui, on était loin de l'époque du sweat à capuche, du T-shirt ou du survêtement !

E. Avoir la classe absolue et un panache rétro : les smokings.

En 1920, outre les clubs de jazz, on sortait au théâtre et à l’Opéra.

Pour toutes les occasions, les hommes de l’époque s’habillaient avec un smoking noir (si possible à queue de pie), le noir représentant la couleur de l'élégance, porté avec une chemise blanche, un gilet croisé et un nœud papillon, blanc ou noir. Les vestes rembourrées mettaient en valeur les épaules. Les chaussures en cuir noir vernies et les chapeaux haut de forme complétaient superbement la tenue.On accordait l'entrée à ceux qui revêtaient leurs plus beaux costumes sans porter de smoking, si ils n'en avaient pas les moyens. Ces vêtements étaient aussi portés lors des grandes occasions, comme pendant les mariages ou les fêtes saisonnières. Le blouson était dans la même matière que les manteaux d'hiver (en tweed, en laine...). Voici donc notre modèle de smoking noir sélectionné ci-dessus. 

mode années 20 tenues de soirées hommes

3. Pour conclure.

Le rapport qu'entretenait la société avec la mode était plus strict en 1920 qu'il ne l'est aujourd'hui, en 2020. Les femmes se changeaient très souvent, les hommes se coiffaient leurs cheveux en arrière, sans qu'un seul cheveux ne dépasse... L'objectif principal était la recherche d'élégance. Si vous voulez obtenir un look des années 20, il vous faudra aussi adopter une attitude. Le vintage est un lifestyle. Soyez aimables, agréables, courtois, bienséants...  Si vous voulez rendre hommage à la Belle Époque et faire perdurer ce style de vie, nous vous invitons à parcourir nos diverses collections ! N'hésitez pas à partager l'article à vos proches, amoureux de rétro et de vintage. 

 

collection de costumes trois pièces vintage

 

 Collection de robes charleston vintage


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.