Top 20 des Pin-Ups célèbres (et les plus sexys !)

Pin-Up, Style Vestimentaire -

Top 20 des Pin-Ups célèbres (et les plus sexys !)

de lecture - mots

 Un article simple et concis sur les 20 Pin-Ups les plus célèbres au monde ! Et les plus sexys, bien évidemment. On vous les présente sous la forme d'un top 20. Petit disclaimer pour les âmes prudes : attention aux cœurs sensibles, et préparez-vous à vous rincer l’œil !

Top 20 des Pin-Ups les plus célèbres et sexys.

A. Les Pin-Ups tout autour du monde.

20. Victoria Principal, Fukuoka, Japan. 

Victoria Principal est l'aînée d'une famille de 2 filles. Ses parents sont Bertha Ree (Veal) et Victor R. Principal. Ses grands-parents paternels étaient italiens, tandis que la famille de sa mère était originaire de Gordon, de Géorgie et de Caroline du Sud. Son père, un sergent de l'armée de l'air des États-Unis, était souvent transféré des lieux d'affectation. De telle sorte que la famille a constamment déménagé et Victoria a grandi à Londres, en Floride, à Porto Rico, dans le Massachusetts et en Géorgie. Vie de globe trotteuse. Elle et sa sœur ont fréquenté en tout 17 écoles différentes.

 Elle est née au Japon et a de ce fait la nationalité japonaise, puisque ses parents ne cessaient de courir le monde. 

Robe Col Carré Vintage

 La carrière d'actrice de Victoria a commencé lorsqu'elle a réalisé une publicité à l'âge de 5 ans et qu'elle a commencé à devenir mannequin au lycée. Elle s'est inscrite au Miami-Dade Community College et souhaitait étudier la médecine chiropratique. Cependant, elle fut gravement blessée dans un accident de voiture à ses 18 ans.

Elle a donc recentré son énergie sur sa passion pour le théâtre. Elle a déménagé à New York, où elle a travaillé comme mannequin et actrice. Elle a ensuite étudié à la Royal Academy of Dramatic Art de Londres et a déménagé à Los Angeles en 1971. Son 1er film était en tant que "maîtresse mexicaine" dans "Juge et Hors-La-Loi" (1972), avec Paul Newman. Quatre ans plus tard, elle est devenue tellement déçue de sa carrière qu'elle a arrêté d'exercer.

En 1978, elle envisage d'aller à la faculté de droit et de devenir plus tard directrice de studio, mais Aaron Spelling lui propose d'effectuer seulement 1 an de sa scolarité, pour accepter un rôle de pilote dans son film "l'Île Fantastique" (1977).

Elle a accepté et peu de temps après, elle a décroché le rôle de Pamela Barnes Ewing dans le feuilleton de CBS, "Dallas" (1978). Elle quitte la série après 9 ans d'expérience, et crée sa propre société de production : Victoria Principal Productions. Elle continue à travailler en tant qu'actrice et productrice, et a également créé une ligne de produits de soins de la peau et écrit 3 livres sur la beauté et les soins de la peau.  

19. Tuesday Weld, New York City, New York, USA.

Susan Ker Weld est née le 27 août 1943 à New York. Lorsque son père, Lathrop Motley Weld, décède 3 ans plus tard à l'âge de 49 ans, la jeune fille, dont le nom avait alors été en quelque sorte transformé en « Mardi » affectueusement, a assumé un rôle de "pilier dans sa famille", de soutien - surtout envers sa mère Yosene Balfour Ker. Elle est devenue un jeune mannequin enfant à succès, posant pour des publicités et des catalogues de vente par correspondance.

Son travail et le fardeau de ses responsabilités précoces l'ont séparée de sa mère, de ses 2 frères et sœurs, et ont forcé la préadolescente à grandir trop vite. À 9 ans, elle a fait une dépression nerveuse ; à 10 ans, elle a commencé à boire beaucoup d'alcool ; 1 an plus tard, des hommes plus âgés ont commencé à l'exploiter, ce qui l'a conduit à une tentative de suicide à l'âge de 12 ans.

 En 1956, elle fait ses débuts dans le film à petit budget "Rock Rock Rock!" (1956) et décide de devenir actrice. Après de nombreuses apparitions à la télévision new-yorkaise, elle part à Hollywood (en 1958) et a été choisie pour le film "La Brune Brûlante" (1958). Au cours des années suivantes, Tuesday Weld est devenue l'idoles des adolescentes d'Hollywood, jouant principalement des jeunes filles sexuellement précoces.

Sa vie privée divulgué pour le bon plaisir de tous a ajouté au divertissement pour ses fans. Mais les critiques du cinéma ont reconnu son talent, les réalisateurs ont approuvé son professionnalisme et, à la fin des années 60, elle a même réussi à sortir de son image de femme-enfant et à trouver des rôles plus exigeants - elle avait 16 ans. Cependant, Tuesday Weld n'a pas atteint la célébrité comme l'a connu Marilyn Monroe, par exemple. Peut-être qu'elle n'a pas eu de chance avec les rôles qu'elle a joué. On lui a refusé "Lolita", (1962), "Bonnie et Clyde" (1967), "100 dollars pour un shérif" (1969), "Bob et Carole et Ted et Alice" (1969). 

18. Charlotte Rampling, Sturmer, Royaume-Uni.

Tessa Charlotte Rampling est née le 5 février 1946, en Angleterre. Son père était un militaire haut gradé dans l'armée de l'OTAN. Elle a pu effectuer ses études dans une prestigieuse école, l'Académie Jeanne d'Arc pour jeunes filles à Versailles, en France. Elle commença ses apparitions au cinéma en 1965, dans "Le knack... et comment l'avoir". Suivi du film "Georgy Girl" (1966), et "Les Damnés" par Luchino Visconti.

Charlotte Rampling était une jeune femme impressionnante, toujours prête à jouer des rôles improbables et décalés (comme celui où dans le film "Max Mon Amour", elle joue le rôle d'une femme tombée amoureuse d'un chimpanzé.) Pour lui ressembler, habillez-vous avec nos vêtements modernes : t-shirts, jeans taille haute, des jeans slim, des sandales avec la pointe des pieds ouvertes, des Marcel à bretelles, des bottines, et même des BASKETS... Les Pin-Ups des années 60/70 nous ressemblent. 

17. Ava Gardner, Grabtown, Caroline du Nord, USA.

 Ava Gardner, ou de son vrai nom en entier "Ava Lavinia Gardner", est née le 24 décembre 1922 en Caroline du Nord. Elle est décédée le 25 janvier 1990 à Londres. Cette actrice américaine des années 40/50 qui, malgré sa beauté renommée et sensuelle, a résisté avec succès à être classée comme un sex-symbol. Elle ne voulait pas qu'on la sexualise. 

 Ava Gardner est une fille du peuple. Son père, petit producteur pauvre de tabac, a toujours considéré sa fille comme un garçon manqué. C'est finalement un dépisteur de talents qui verra dans son physique unique un potentiel exceptionnel. On remettra des photos d'elle à un studio de photographie à New York... et son destin fut scellé.

Ava Gardner crève l'écran. Elle est choisie pour jouer dans un classique du Film Noir, "The Killers" en 1946. Par la suite elle va jouer des femmes sensuelles et gracieuses, ce qui lui vaudra d'être reconnue comme étant "la plus belle créature du monde". Elle sera connue pour ses rôles dans les films "The Hucksters" (1947), "One Touch of Venus" (1948), "Show Boat" (1951) et "Les Neiges du Kilimandjaro" (1952). 

16. Dolores Faith, Cleveland, Ohio, USA.

Dolores Faith fut une actrice américaine qui joua dans plus de 13 films et séries télé (dont des Westerns). D'origine italienne et hongroise, ses cheveux étaient naturellement blonds, mais elle fit le choix de les teindre en noir toute sa vie, afin de mettre en valeur sa peau mate et ses yeux clairs. 

15. Trisha Noble, Marrickville, Sydney, Australia.

Trisha Noble est née en Australie, dans une famille d'artistes. Son père, Buster Noble, était comique ; sa mère, "Helen de Paul", était une chorégraphe et une metteuse en scène. Dans sa jeunesse, Trisha Noble apparaît dans plusieurs spectacles et créations artistiques de ses parents. En 1950, elle devient populaire grâce à ses interprétations de chants dans une émission de radio. En 1960 elle signe un contrat avec une maison de disque, et la voilà propulsé sur les bancs des stars australiennes.

Elle fréquentera même les Beatles, et chantera avec eux. Avec son joli visage en cœur et ses cheveux blonds angéliques, il est assez impressionnant qu'elle n'ait jamais connu un développement dans sa carrière de chanteuse. Elle finira par se tourner vers le cinéma, justement lorsqu'elle aura teint ses cheveux en blonds (elle fera meilleure figure et sera plus appréciée, en Grande-Bretagne). Elle jouera dans le film Star Wars, épisode 1 : La Menace Fantôme

14. Sharon Tate, Dallas, Texas, USA.

 La délicieuse et tristement célèbre Sharon Tate a connu l'un des destins les plus tragiques de tous les États-Unis.

 Icône de la mode, mannequin, actrice... Sharon Tate avait tout pour briller, mais il a fallu qu'elle croise la route des adeptes de la secte de Charles Manson, le tueur en série. Elle se mariera avec le réalisateur Polanski, accusé en 2020 de crime (de viol sur mineure). Des membres de la secte de Charles Manson vont l'assassiner le 9 août 1969, alors qu'elle était encore enceinte d'un bébé de 8 mois, et âgée de 26 ans. 

 Sharon Tate était une icône de la mode des années 60, et Quentin Tarantino lui a fait hommage dans son récent film, "Once Upon a Time… in Hollywood", sorti en 2019. Dans le film, elle ne meurt pas. Une jolie façon de l'immortaliser pour toujours à l'écran ? 

13. Ann-Margret, Stockholm, Suède.

Ann-Margret est une suédoise qui a atterri aux États-Unis après la Seconde Guerre Mondiale avec ses parents, qui fuyaient l'Europe. Elle commencera sa carrière en tant que chanteuse, et elle côtoiera de grands noms dans le domaine de la musique, tel que celui d'Elvis Presley, Jack Nicholson et John Wayne. Dans le film "Viva Las Vegas" de 1964, elle joue le rôle du crush d'Elvis Presley. L'opinion publique la retiendra pour cela. 

12. Sherry Britton, New Brunswick, New Jersey, USA.

 On retourne vers la tradition et les années 20 avec Sherry Britton ! Elle fait donc partie de la vague des toutes premières Pin-Ups ! Sherry Britton (de son nom de scène) était une artiste du burlesque américain. Un peu à la façon de nos Pin-Ups modernes à nous, comme Dita Von Teese. Le burlesque consiste à mettre en avant le grotesque, mais tout en élégance et en raffinerie. Et même avec humour. Dans les numéros de burlesque traditionnels, on compte par exemple "l'effeuillage" (ce numéro de scène où les filles se dénudent petit à petit, souvent en rythme de la musique - c'est le moment où les messieurs sifflent de leurs doigts au fond de la salle). 

 Des corsets serrés, des bikinis affriolants, des plumes, des strass, des coiffures originales et hautes... La silhouette de Sherry Britton représentait tout ce qui était de mieux dans les proportions idéales de l'époque. La Pin-Up s'est produite dans de nombreux théâtres pendant l'Âge d'Or du Burlesque. Cependant, l'artiste aimait aussi se dénuder en exécutant ses numéros de danse dans les nightclubs et les endroits "unsafe".

En 1940, le Burlesque a été interdit à New York. Sherry Britton, qui était habituée à la scène, aux diadèmes, aux robes de princesses et à l'acclamation de la foule, l'a très mal vécu. Elle s'est finalement tournée vers le monde du théâtre, et a connu une carrière prospère dans celui-ci. Chanteuse dans les cabarets, actrice, vendeuse de rêve, charmeuse, enchanteresse... Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l'armée a souvent eu recours à Sherry Britton pour remonter le moral des troupes, et les divertir. Voir notre article sur l'Histoire de la Pin-Up

 Son troisième mari, l'homme d'affaires Robert Gross, la poussera à reprendre ses études à l'Université. Tard, mais mieux vaut tard que jamais n'est-ce pas ? Il s'est avéré que Sherry Britton avait un QI très élevé et était très intelligente. Elle n'était pourtant jamais allée ni au collège, ni au lycée. Elle a obtenu un haut diplôme en Droit, à l'âge de 63 ans. 

11. Barbara Bouchet, Liberec, République Tchèque.

 Barbara Bouchet est une actrice d'origine allemande, italienne et américaine. Elle est née le 15 août 1943 à Liberec, en République Tchèque. Elle jouera dans de célèbres films comme "La Tarentule au Ventre Noir" (1971), "La Dame Rouge Tua Sept Fois" (1972), "Milan Calibre 9" (1972) et "La Longue Nuit de l'Exorcisme" (1972). Une Pin-Up des feux des projecteurs. 

10. Victoria Vetri, Californie, USA.

 Aussi connue sous le nom de Angela Dorian, Victoria Vetri est un modèle de charme américain. Elle travaillera chez Play Boy, ce qui en fait une "playmate" (entendre par là la même terminaison anglophone que "soulmate"). Victoria Vetri n'apparaîtra à l'écran que pour faire une apparition dans le thriller Rosemary’s Baby de Polanski. Elle postulera pour être la Lolita dans le film de 1962, mais sans succès. 

9. Mylène Demongeot, Nice, France.

 Mylène Demongeot va être propulsée grâce à la jeune actrice en vogue de son époque, Brigitte Bardot. Néanmoins, elle vivra toujours un peu dans son ombre, n'étant qu'une sorte de "copie" de Brigitte. Mylène Demongeot a le même type de beauté angélique, blonde et mutine, espiègle, quoique plus simple et enfantine que la figure éternelle de BB. 

8. Jayne Mansfield, Bryn Mawr, Pennsylvanie, USA.

 Une beauté à la Marilyn, et tous les sex symbols qui veulent ressembler à Marilyn finissent souvent leurs vies dans de sombres tragédies...

 Elle est considérée comme la "première bimbo". Blonde décolorée, lèvres pulpeuses, seins généreux, maquillage nude provoquant... Le 29 juin 1967, alors qu'elle est dans une voiture avec ses 3 enfants, le chauffeur s'encastre dans un poids lourd. Jayne meurt sur le coup, la boîte crânienne explosée. Heureusement, ses enfants s'en sortiront indemne.

Cette femme, qui se voulait être une réplique de Marilyn Monroe, sera traitée toute sa vie avec mépris et déconsidération. Malgré son statut d'actrice, vers la fin de sa vie elle se voit obliger de faire des strips-tease dans les nights clubs américains pour arrondir ses fins de mois. La petite fille brune qu'elle était, et qui n'aspirait qu'à devenir une star, aura connu son apogée, ses moments de Gloire, pour finir brusquement et tragiquement. Mais ainsi, rentrer à son tour dans la légende

7. Etchika Choureau, Paris, France.

 Même si son nom est un peu moins connu du Pin-Up Game, Etchika Choureau n'est pas une femme à laisser pour compte. Actrice française connue dans les années 50, elle sera le grand amour du Prince du Maroc, Moulay Hassen. C'est un peu l'histoire tragique de Roméo et Juliette, version 1001 Nuits. Ils s'aimaient et c'était l'amour fou, mais le Roi du Maroc se devait d'épouser une marocaine pour monter sur le trône. C'est là où sa passion avec Etchika Choureau s'est terminée, laissant la blonde aux yeux d'émeraudes derrière lui... 

6. Brigitte Bardot, Paris, France. 

 On ne présente plus la star française des années 60, Brigitte Bardot (initiales BB). Brigitte Bardot, avec ses boucles blondes, son visage boudeur, ses formes généreuses mises en avant par des tailles hautes, son sens du style et de l'esthétique, ses featurings avec les plus grands artistes de l'époque (Serge Gainsbourg, Sacha Distel, Alain Delon...) La petite BB réussit à s'imposer dans le monde du cinéma d'abord, puis dans celui de la musique

5. Bettie Page, Nashville, Tennessee, USA.

 La Miss Bettie Page avait été élue Reine des Pin-Ups par le magazine Play Boy dans les années 1950. Dans le même registre que Dita Von Tesse, Bettie Page se distingue par ses airs de secrétaire autoritaire (le fameux fantasme...) Frange noire courte et bien taillée, yeux perçants, attitude de domina et des airs un peu rock... Voilà la recette pour ressembler à Bettie Page.

 Elle jouait de son image ultra-sexualisé. Elle déclarera au sujet de ses photo-shoots : "J'imaginais que l'appareil photo était mon petit ami et que je faisais l'amour avec lui." Malheureusement Bettie Page aura une fin tragique. Au début des années 60, plus personne n'entend parler d'elle. On raconte qu'elle serait séquestrée par un mari jaloux, violent, ivrogne sur les bords. On dit qu'elle est morte, qu'elle s'est suicidée. Enfin non, elle a été assassinée !

 Bref, plus personne ne sait ce que devient Bettie. Entre temps, des stars de la Pop Culture américaine comme Madonna s'emparent de son image, la remettent au goût du jour, l'imitent. Les publicitaires également, les magazines de mode, les boutiques Vintage et rétro... Bettie Page redevient "à la mode", mais personne ne sait ce qu'elle devient. On la retrouve finalement dans les années 90, dans une maison de retraite. Bettie Page s'est convertie à la religion chrétienne, elle veut faire de l'humanitaire et croit toujours en l'amour.

 Elle tombe en dépression au bout de son troisième mariage. Elle divorce, mise en hôpital psychiatrique. Elle termine sa vie loin des projecteurs, pour que toujours vive l'image de la Pin-Up jeune et sexy, Bettie Page

4. Grace Kelly, Philadelphie, Pennsylvanie, USA.

 Grace Kelly est une autre star Hollywoodienne ayant pétrifié dans une somptuosité absolue sa figure au cinéma. D'origine irlandaise, elle se fait connaître en posant pour des pubs de Coca-Cola (à l'instar de Betty Draper dans Mad Men, surnommée "Grace Kelly"). Elle jouera dans son 1er film à 22 ans ("Le train sifflera trois fois"), elle gagne un Oscar dans "Mogambo", et séduira (artistiquement) Hitchcock par la suite, qui la fera jouer dans 3 de ses films. 

 En 1955, elle rencontrera le Prince Rainier :  les deux tourtereaux tombent amoureux, et Grace Kelly deviendra la Princesse de Monaco. C'est ce destin hors du commun baigné dans le Glamour et les paillettes qui fera entrer la Princesse dans la légende. Elle est l'incarnation parfaite du rêve américain. Une jeune fille, devenue actrice puis PRINCESSE par la force des choses, se mariant à un riche Prince européen. Grace Kelly inspirera nottament Meg Cabot dans sa série littéraire pour ado, Le Journal D'Une Princesse

 Grace Kelly a une grâce simple et bourgeoise, luxueuse, mais sans en faire trop. Elle portait aussi bien des tailleurs en tweed que de longues robes "cupcake" en volume, dans des matériaux nobles et épais tel que le satin, ou le cachemire. Grace Kelly c'est un peu tout le vintage qu'on aime : les colliers de perles, le rose pâle, l'ascendance royale... Un conte de fées moderne. 

3. Rita Hayworth, New York City, New York, USA. 

 Véritable sex symbol des années 40, Rita Hayworth était considérée avec Marilyn Monroe comme l'une des plus belles femmes de son époque. De son vrai nom Margarita Carmen Cansino, d'origine espagnole, elle sera très tôt une bonne danseuse, ce qui lui ouvrira les portes du cinéma. Rita va devoir subir de nombreuses opérations et transformations physiques qui vont parachever de la métamorphoser en icône. Les cheveux roussis artificiellement, le corps amincit, les molaires arrachées (pour affiner le visage)...

La petite se change peu à peu en la star d'Hollywood qui fera sa réputation. Elle enchaîne les films sensuels qui marqueront les esprits des hommes et des femmes de l'époque. Strawberry Blonde, Gilda... La force de Rita Hayworth résidait dans son sourire et dans sa bonne humeur affichée à l'écran. Dans Gilda, elle façonne à jamais l'image de la femme fatale à SON effigie : robe fourreau moulante, porte-cigarette d'ivoire, fumée, manteau de fourrure blanche, boucles en cascade qui retombent sur les épaules... 

2. Dita Von Teese, Rochester, Michigan, USA. 

 Dita Von Teese est la Pin-Up macabre par excellence, elle représente toute l'élégance vintage que l'on peut donner au gothique. Avec sa peau diaphane, ses cheveux noirs qui tranchent avec l'azur de ses yeux, la star a su se faire un nom dans le monde du Glamour Moderne. Ce qui a permis à Dita de se démarquer des autres femmes adeptes de la mode rétro, c'est probablement son côté sombre, mystérieux, et lugubre.

Bas résilles noirs, mitaines gothiques, jupe crayon, collier de sang et une peau "clair de lune"... On le souligne trop peu, mais le Gothique et le Burlesque ne sont pas incompatibles ! Au contraire, ils s'alimentent l'un et l'autre, créant un style original et exceptionnel. Si vous voulez vous créer votre propre "marque", votre "patte", pensez à mélanger différents looks que vous appréciez. Le résultat pourrait vous surprendre ! N'oubliez pas de porter des chaussures à talons (petits ou gros) - Dita Von Teese ne porte jamais de chaussures plates. 

 Les matières nobles comme le velours, la soie, le cachemire, la dentelle... sont très appréciés dans cette partie "sombre" du Vintage. Osez le total look gothique victorian !

 

Robe Col Claudine Vintage

 

1. Marilyn Monroe. Los Angeles, Californie, USA.

 PERSONNE ne peut songer au Glamour ni aux Pin-Ups sans penser à Marilyn Monroe. Avec son destin tragique, ses boucles blondes peroxydées, ses tenues mythiques et son air de poupée en détresse, Marilyn Monroe a fait rêver toute une génération d'hommes et de femmes. Star hollywoodienne de cinéma, possédant des talents de chanteuse et première dame (non-officielle) avec Kennedy, Marilyn Monroe EST la Pin-Up par excellence. 

Marilyn Monroe mettait toujours sa taille en valeur, avant tout autre chose. Chacune de ses tenues est là pour souligner la taille, et grâce à elle, le galbe de ses hanches et de sa poitrine. N'hésitez pas à porter en imprimés des motifs à carreaux, du vichy, un imprimé avec des petits pois... Et des couleurs unies. Ce sont des classiques dans le milieu du Vintage. Marilyn Monroe a également contribué à démocratiser le pantalon et les jeans pour femme. N'hésitez pas à en abuser ! 

 En lingerie, choisissez de la dentelle fine, des portes-jarretelles, des bas semi-opaques noirs, et des soutiens-gorges pointus, en forme de triangle. Eh oui, c'était à la mode dans les années 50 !

Marilyn se maquillait de façon à avoir des yeux de biche (avec de l'eyeliner), des lèvres bien rouges et des sourcils arqués pointus. Vous pouvez rajouter une mouche (petit point noir au dessus de la lèvre) de temps à autre pour plus de Glamour. 

B. La lingerie des Pin-Ups.

  Le Glamour fatal s'incarne dans les vêtements qui rapportent à l'érotisme le plus pur, c'est-à-dire les soutiens-gorges et les culottes. Vous voulez avoir des idées de lingerie Vintage à porter ? Voici des suggestions ci-dessous.

 A. Le soutien-gorge sexy de la Pin-Up.

 Les femmes d'avant portaient des soutiens-gorges lourds, avec des armatures et des baleines solides. La forme esthétique de ce que l'on attendait d'un "beau sein" a changé au fil des années. Tantôt rond, tantôt pointu et quasi triangulaire vers la fin des années 50, le soutien-gorge est là pour raffermir la posture féminine.

En soit, le soutien-gorge qui donne aux seins une allure triangulaire est le sous-vêtement qui se rapproche le plus d'un effet vieux et Vintage. Inutile de préciser que plus il y a de froufrous et de dentelles, mieux c'est ! Les femmes d'avant étaient très coquettes concernant leurs toilettes.

B. Les corsets rétros et Vintage des Pin-Ups.

  Que seraient les Pin-Ups sans leurs corsets ? Très vivement critiqué à un moment de son histoire, le corset reste pourtant le sous-vêtement féminin le plus sexy, le plus érotique, et le plus sujet aux fantasmes. Le port des corsets remontent au Moyen-Âge, mais on se souvient surtout des corsets ultra serrés et trop stricts des femmes de l'époque Rococo, jusqu'à l'époque victorienne. Il était carrément courant que les femmes fassent des malaises, tant leur corset était serré (elles ne pouvaient plus respirer).

Cette armature peut donc servir aux femmes d'appui pour être davantage puissante, ou elle peut carrément les écraser et faire souffrir leur corps. Le mieux est de viser un équilibre : ne portez pas de corsets si vous n'aimez pas ça ! Néanmoins, le corset apporte irrémédiablement un plus à une tenue. Caché, il taille le ventre et les hanches. Mis en valeur sur vos vêtements, il permet de faire la transition entre une jupe et une chemise : c'est une sorte de ceinture ultra raffinée. 

 Il existe plusieurs sortes de corset. Certains enveloppent toute la taille, comme un body ; d'autres ne vous enserrent que le torse, et certains vont même jusqu'à n'exister que sur la ceinture abdominale (les bustiers). Il existe des corsets pour tous les goûts : victoriens, steampunks, gothiques, cottagecore, romantiques, rétros... Certains sont à motifs, d'autres non. En tout cas ils comportent tous des lacets, servant à serrer à votre guise le corset autour de votre taille. Si vous voulez vous la jouer Pin-Up à l'ancienne, on vous recommande chaudement de vous procurer un ou deux corsets. 

C. Les bas rétros des Pin-Ups.

Les bas, l'accessoire final. Qu'ils tiennent avec des bretelles ou non (les bretelles sont souvent accrochées au corset, ou elles se mettent autour de la taille par dessus celui-ci, en ceinture), les bas sont la quintessence de l'illustration parfaite de la femme fatale. Au cinéma, les bas peuvent être des sous-vêtements dangereux : on peut y cacher une arme, un pistolet, ou même un poignard ; les bas attirent l'attention et ne demandent qu'à être retirés. Ils captent le regard vers l'anatomie intime de la femme, d'où l'érotisme tiré de cette paire de collants ordinaires. Le mieux est de porter des jupes longues avec les bas.

De nos jours, les collants sont plutôt de mauvaises qualités, alors qu'avant une paire de collants pouvaient durer plusieurs mois sans effilocher. Ils tiennent moins bien autour de la cuisse, aussi. Ainsi, si vos bas tombent un peu, vous n'allez pas vous retrouver culotte-nue en plein milieu du métro. Vous pouvez opter pour des bas opaques noirs, des bas couleur chair, ou des fantaisistes (à imprimés floraux, avec des motifs en dentelles, etc).

Le but est de se sentir à l'aise avec des bas et d'avoir confiance en soi ; si vous ne vous sentez pas prête de les porter, attendez d'avoir assez confiance en vous pour le faire. Entraînez-vous à la maison. Une femme fatale a le regard dur et de l'assurance ! 

 

Pour conclure...

Nous espérons que ce petit top non exhaustif des Pin Up célèbres vous aura plu ! Si vous souhaitez vous accaparer leur beauté, n'hésitez pas à aller jeter un oeil à notre collection de Robes Pin Up !

 

Robe Vintage


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.